La revue de presse : Images de marque et digital au menu

pile de magazinesUn petit tour d’horizon cette semaine sur l’actualité des images de marque… en ligne. Un regard particulièrement porté sur les stratégies digitales du moment, décortiquées par l’actualité du web.

Google et ses blocages de millions de publicités, protection de domaine ou visions de grands groupes en terme d’image globale… C’est l’heure de la revue de presse !

 

La question qui fâche : Votre domaine « .com » est-il vraiment protégé ?

C’est l’excellent article d’Anne Drolet sur lesoleil.com qui met en lumière ce point noir du digital. Aujourd’hui, un site web dont le nom de domaine termine par « .com » subit une faille incontrôlable, celle de l’extension du « .com » par d’autres sous-domaines. L’exemple cité dans l’article fait état du mauvais coup du sort vécu par l’entreprise NaturMania et son site web bynature.com, relégué par un site australien, bynature.com.au qui lui a fait perdre une grande part de visibilité. La multiplicité des sites web implique l’extension des noms de domaine, mais il faut être vigilant pour ne pas se faire surprendre. Un humain averti en vaut deux, un domaine protégé en vaut deux.

Verrouiller son image de marque par l’indépendance, le choix Leclerc

Sur Capital.fr d’abord, un article très intéressant sur la stratégie exprimée ouvertement par la direction de Leclerc sur sa non-alliance avec Amazon. La raison profonde, c’est le PDG du groupe Leclerc qui la donne : « Nous préférons être distribués par nous-mêmes plutôt que de laisser Amazon s’approprier note image commerciale ». Limpide. Cette réponse, invite donc Leclerc, qui souhaite mener un projet de livraison express en région parisienne, à déployer sa force d’approvisionnement et logistique avec innovation pour contrer la stratégie, identique, que le géant américain souhaite installer sur le territoire national.

Notre regard sur ce sujet : Comment maîtriser son image de marque, dans le cadre d’une fusion ou d’un projet avec de nouveaux partenaires ? C’est une question essentielle, dont la réponse dépend toujours de nombreuses variables (positionnement des entreprises, de leurs produits, cibles et marchés visés, concurrence, définition du cadre stratégique et de la vision d’avenir des entreprises…). Leclerc agit avec courage et beaucoup d’ambition en venant refuser l’association avec un ténor du commerce en ligne mais sa position de numéro 1 lui permet de poser cette stratégie avec assurance.

Google fait le ménage : 3 milliards de publicités supprimées en 2017

C’est le journal du Geek qui boucle cette revue de presse, évoquant ces derniers jours la drastique opération menée par Google en 2017 et la suppression de 3 milliards de publicités non-conformes aux règles du moteur de recherche. Cet article est intéressant dans le sens qu’il permet de bien comprendre, à la fois la puissance d’intervention et de fréquentation du moteur américain, mais aussi sa capacité à imposer des règles d’usage et de « bienséance ». Les usages du SEO évoluent à vitesse grand V mais Google rappelle aussi que sur le plan de la publicité, il veille au grain pour assurer à ses bons clients, la visibilité et l’image de marque qu’ils attendent.

Nous contacter

Nous vous contacterons dès que possible.

Non lisible ? Changer le texte. captcha txt
image augmentée iphonemarque employeur Bicom